L’aponévrosite plantaire

Fig. Capiton
Fig. Capiton
Fig. Aponévrose
Fig. Aponévrose

C’est l’inflammation de l’aponévrose plantaire interne

L’aponévrose plantaire est une membrane fibreuse qui se situe sous la peau de la plante du pied, elle est épaisse du même type que les tendons et les ligaments. Elle s'attache à une tubérosité située sous la surface du calcanéum (os du talon) où elle est plutôt étroite et épaisse. Ce fascia s'amincit et s’élargit vers l'avant du pied où il est rattaché de chaque côté de chacune des phalanges proximales des orteils. L'aponévrosite ou fasciite plantaire est une inflammation douloureuse de ce fascia. Elle comprend (d'après Rouvière), l'aponévrose superficielle et l'aponévrose profonde.

L'aponévrose plantaire, stabilise, soutient l'arche longitudinale interne et s'oppose aux mouvements vers le bas. Son élasticité réduite fait que, dans la pratique sportive, où elle est sous tension de manière répétitive, la surcharge mécanique la fragilise.

L’aponévrosite plantaire est une des causes les plus fréquentes de douleurs du talon, la douleur siège souvent sur l'insertion calcanéenne de l'aponévrose plantaire en regard de la tubérosité postéro-interne du calcanéum.

Les causes

L’aponévrosite entraîne des douleurs chroniques du talon et peut être bilatérale.

Elle apparait souvent après des contraintes mécaniques répétées. Une sollicitation sportive importante, par exemple après une longue marche ou course, avec peut être des chaussures mal adaptées, sur un pied qui présente souvent des troubles statiques (plat, creux) ou dynamiques (valgus, pronation, varus …) et qui mettent en tension l’aponévrose.

Elle peut être associée à l’obésité, ou apparait chez les femmes enceintes, en raison de leur prise de poids.

Un travail exigeant une station debout prolongée ou la manutention d’objets lourds.

Un gros volume d’entrainement ou des erreurs dans les techniques sportives peuvent déclencher une aponévrosite plantaire. Certains sports comme le saut de haies, le volley-ball, le hand-ball, le basket-ball, tous les sports ou il y a de nombreux sauts avec réceptions violentes, provoquent des petites déchirures dans le fascia plantaire. L'inflammation apparaît pour réparer la membrane fibreuse, mais cause aussi une douleur aiguë et persistante qui risque de produire d'autres dommages au pied.

Localisation

Cette douleur s’installe brutalement après un effort inhabituel et induit une impotence fonctionnelle relative

Cette inflammation peut se situer :

Fig. Point de pression
Fig. Point de pression

La radiographie peut être normale, les examens de choix sont l’échographie et l’IRM qui en général met en évidence :

Traitements

Les agents physiques comme les ultrasons, la cryothérapie, l'électro analgésie, la kinésithérapie, les Ondes de choc radiales extracorporelles, la mésothérapie.

Les massages de cyriax ou MTP, La thérapie manuelle, le strapping sur un pied qui s’effondre.

Les antalgiques et anti inflammatoires sont parfois nécessaires Application d’AINS en gel. L’infiltration de corticoïde n’est pas souhaitable car elle expose à une rupture.

L’arrêt de toutes les activités sportives pendant plusieurs semaines est parfois nécessaire suivant la gravité de la lésion.

Les indications chirurgicales sont assez rares.

Et bien sur des semelles afin de rééquilibrer les troubles dynamiques et d’améliorer la posture et de décharger les zones douloureuses

Quelques petits exercices à faire avec vos pieds

les bons résultats sont obtenus grâce à une pratique régulière. Les mouvements, toujours doux et lents, ne doivent jamais être douloureux.

Prévention

Avant tout, il faudra agir pour contrecarrer l'existence d'un pied creux, d'une pronation excessive, anomalies qui favorisent l'apparition d'aponévrosite plantaire.